Aménagement des combles : Installation de l’ossature métallique en sous-toiture

L’étanchéité à l’air terminée, nous nous attaquons à la réalisation de l’ossature métallique suspendue de la sous-toiture, indispensable à la pose des plaques de plâtre.

Pourquoi utiliser une ossature suspendue?

Pour les charpentes traditionnelles et fermettes, le système d’ossature métallique suspendue le plus courant se compose d’un réseau de fourrures métalliques maintenues par les suspentes, elle-mêmes fixées aux éléments de charpente.

Elle est nécessaire chez nous à cause de l’épaisseur de l’isolant à la profondeur des chevrons, mais son utilisation est très courante pour éviter de fixer les plaques de plâtres directement sur les bois de charpente.

L’ossature métallique suspendue absorbe les déformations du bois de charpente et on évite ainsi les problèmes liés aux défauts de rectitude ou de vrillage des chevrons, source de fissuration des plaques de plâtre dans le temps.

Pose des fourrures horizontales en rampant et faux plafond

Nous avons utilisé des fourrures en acier galvanisé type F47 (Knauff) / F530 (Placo Stil), de longueur 5,3m pour limiter le nombre de raccords dans l’ossature. Elles se découpent sans difficulté à l’aide d’une cisaille grignoteuse ou d’une petite disqueuse.

Elles sont posées perpendiculairement aux chevrons, en se clipsant dans les cloches de fixation des suspentes Integra 2.

Dans l’article sur la pose des suspentes, je n’ai pas précisé qu’il fallait respecter des distances de pose maximum. Par exemple, les valeurs d’entraxes maximum pour une pose des plaques de plâtre standard (BA13) dans le sens perpendiculaire sont :

  • 60cm entre 2 fourrures parallèles
  • 120cm entre 2 suspentes sur la même fourrure
  • 10cm d’un bord de mur (si supérieur, il faut utiliser une lisse fixée au mur)

L’entraxe (la distance de pose) entre les fourrures dépend de l’épaisseur et de la nature des plaques utilisées, et de leur sens de pose : parallèle ou perpendiculaire. Il est donc important de toujours consulter les détails de mise en œuvre fournis par les fabricants !

Les fourrures sont aboutées les unes aux autres à l’aide de raccords métalliquesspécifiques.

Pour plus de rigidité, poser les raccords en décalé d’une rangée à l’autre.

Réalisation des pieds droits

Pour réaliser l’ossature métallique des pieds droits, nous avons découpé des morceaux de fourrures à la hauteur des pieds droits.

Ceux ci sont emboités dans la lisse métallique au sol et fixés à la rangée d’ossature horizontale la plus basse. Pour la fixation aux fourrures horizontales, le plus simple est d’utiliser des connecteurs d’angle métalliques ou des connecteurs multi-positions comme les Connector Optima que nous avons choisi.

Documentation Isover Connector Optima

Les raccords, les lisses et les connecteurs Optima rendent l’installation de l’ossature simple et rapide. Les fourrures ainsi emboitées ne nécessitent aucune fixation mécanique supplémentaire : ni vis, ni sertissage aux raccords.

Marquer l’emplacement des fourrures sur le plancher afin de pouvoir les retrouver facilement lors du vissage des plaques de plâtres.

Pour la pose, le choix de l’entraxe (maximum de 60cm) dépend en partie de l’habillage utilisé : 60cm permet d’obtenir 6 appuis sur des plaques de 3m posées horizontalement ou 3 appuis pour une pose verticale, 50cm permet d’en obtenir 5 avec des plaques de 2,5m (les jonctions de plaques se partageant un montant).

Nous avons posé les montants sur une entraxe de 60cm (pour des plaques de 3m) , mais je trouve que c’est un peu trop souple avec les connector Optima. Si nous devions recommencer, je choisirai de poser sur une entraxe de 50cm, en utilisant peut être les connecteurs d’angles métalliques, plus contraignant à la pose mais peut-être plus rigide ?

Réalisation des cadres des fenêtres de toit

Pour réaliser les contours des Velux, on a arrêté les fourrures au droit du dormant des fenêtres, de façon à réaliser le cadre en plaques de plâtres légèrement évasé (pour gagner de la lumière).

Enfin, on a créé le cadre d’ossature autour de la fenêtre, à l’aide de fourrures et de connecteurs d’angle métalliques (Cela peut se réaliser également avec des cornières de rive).

Bien que pratique, on peut se passer des connecteurs d’angles en découpant les fourrures pour créer des languettes de fixation :

Pour terminer

Pour terminer, nous avons réalisé le cadre pour la future trappe de plafond, et l’ossature pour la trémie d’escalier.

Voila une chose de moins sur notre checklist ! Isoler les pignons et installer le réseau électrique et VDI seront les 2 prochaines étapes, avant de commencer la pose des plaques de plâtres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *